Un vilain virus est en promenade, quel vin boire ?


[...]”La période est à l’inédit, à la démesure, au baroque. Cela nous amène bien naturellement dans le sud-ouest. Pourquoi le sud-ouest me direz-vous ? Je vous répondrai que j’avais réservé mon billet depuis longtemps. Par ailleurs, il me semble que dans l’instant, le sud-ouest est plus attirant que Besançon. Mais c’est sans doute question de point de vue. En outre, je t’informe, lecteur échevelé par trois semaines intenses de confinement, que c’est dans l’AOC Tursan que l’on trouve un cépage blanc autochtone au nom prémonitoire de : « Baroque ». Dingue tout de même. Il y a là un clin d’œil à la situation de confinement actuelle qui ne peut échapper à une sagace lecture.



Le coronavino Tursan, un virus qui vous veut du bien



Notre AOC Tursan, reconnue en 2011 se décline sur les trois couleurs. La seule évocation de ces dernières ferait sortir de réanimation intensive n’importe quel nationaliste ou populiste de tout poil. L’appellation s’étend sur le sud de la rivière Adour. Nous sommes dans les Landes, entre Dax et Mont-de-Marsan pour ceux qui ont séché le cours de géo pendant le confinement. Ce sont là les premiers contreforts pyrénéens qui s’expriment. L’océan, à 80 km environ, arrive encore à imposer son influence sur le vignoble de 400 ha. Nous trouvons ici chaleur et précipitations. La vigne se sent à son aise dans le coin, et ce, depuis un sacré bout de temps.[...]”


Médérick Trémaud - " Vins Cabotins ! " Editions Satinvaë

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Eala