Les Poèmes d’Émilie - "Paris"

Paris, en pleine journée de printemps,

C’est comme un de ces frais tourbillons,

Qui papillonnent au gré du vent

Entremêlant vagues d’émotions.

Ses rues délicieusement vous enivrent,

Ses monuments sans cesse vous interpellent

Et un simple jaillissement de clarté peut suffire

À couvrir d’une infinie splendeur la Belle.

On s’y promène tout en se ravissant

Des traits typiques de son visage citadin,

Qui, sans vieillir, voit passer les ans

Majestueux, puissant, un brin hautain.

Les pavés tremblent sous les pas empressés

Des gens qui fourmillent au quotidien,

Et on reconnaît aux terrasses encombrées

Que la belle saison se profile enfin.

Certains s’abandonnent sur les vertes étendues

Sillonnées ici et là par quelques amoureux

Dépeignant une scène d’un romantisme absolu

Amalgame peut-être, mais amalgame heureux.

D’autres découvrent pour une toute première,

Le charme voletant de la cité enchanteresse

Qui pénètre les âmes au fond de leur tanière,

Plus encore que le ferait une intense faiblesse.

Voici donc comment je suis bercée,

En quelques lignes gaiement assorties,

Par l’effluve poétique indiscuté,

D’une ville que j’aime, de mon Paris.

Emilie BURGAT, Editions Satinvaë, Juillet 2020

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Eala