Le Petit Oiseau et l'Araignée

Il était une fois une Araignée qui portait un collier. Cachée, elle attendait la venue de celui qui descendrait dans la cheminée

Elle avait entendu parler de lui par un Petit Oiseau qui venait de tout là-haut. Celui- ci racontait qu’au printemps dernier, il avait rencontré un bien étrange bonhomme. Un bonhomme tout en rondeur qui s’exerçait pendant des heures. Le long d’une corde, il descendait dans un conduit de cheminée. Parfois il restait coincé, parfois il glissait, et même qu’une fois il se retrouva la tête en bas. Quand dans un conduit, il réussissait à se faufiler sans bruit, il en descendait un autre plus étroit ou beaucoup moins droit ! Aucune cheminée ne devait lui résister car des enfants l’attendaient ! Alors il descendait, il remontait, il redescendait, il re-remontait jusqu’à ce qu’un jour, un jeune renne lui fit remarquer : - « Ici, dans notre pays, il fait presque toujours froid ! et pour nous réchauffer nous avons tous une cheminée ! mais où vous irez pour offrir tous vos cadeaux, il fait peut- être chaud ! alors par où passer s’il n’y a pas de cheminée ? Le bonhomme à la barbe blanche et tout de rouge vêtu, lui répondit : - Il y a toujours une solution ! les enfants ne doivent pas s’inquiéter car je suis un petit futé et je sais par où passer ! Le Petit Oiseau trouvait ce bonhomme très rigolo ! Mais surtout, il se demandait pourquoi offrir tant de cadeaux !

******* Le Petit Oiseau décida alors d’aller consulter la Grande Chouette… La Grande Chouette était une dame qui n’avait pas d’âge. Elle vivait là depuis tellement longtemps qu’elle faisait partie du paysage ! Tous les animaux de cette terre la connaissaient et venaient la visiter pour la questionner car elle en savait des choses… Le Petit Oiseau, bien qu’intimidé, lui posa cette question : - J’ai vu, il y a peu, un vieux monsieur tout de rouge vêtu. Il parlait de cadeaux à distribuer aux enfants qui l’attendaient. C’était un vieux monsieur très rigolo et à qui un renne parlait ! Est-ce qu’à moi aussi, un cadeau il me fera ? C’est ainsi que la Grande Chouette lui raconta l’histoire du Père Noël et de la magie de Noël, de cette fête où petits et grands se retrouvaient. Alors le petit oiseau s’imagina dans un grand nid… dans un grand nid décoré de boules multicolores : des rouges, des jaunes, des vertes… mais aussi il imagina des guirlandes de toutes les couleurs qui pendaient et s’emberlificotaient dans les branches alentour… un nid d’amour dans lequel se tenaient toute la famille réunie qui s’étaient parés de leurs plus beaux atours. Ensemble, ils attendaient la venue du Père Noël et faisaient un festin autour d’un grand plat de vers découpés en rondelles. Puis la Grande Chouette lui expliqua aussi qu’à cette fête, on pensait à ceux qui n’étaient pas là, et que des cadeaux on pouvait nous- même en faire à ceux à qui on pensait…



Alors le Petit Oiseau se rappela de l’Araignée qui l’avait sauvé de l’affreux corbeau. C’était l’été dernier, pourchassé, ne sachant plus où aller, le Petit Oiseau s’était réfugié dans une grange près d’une vieille cheminée. Dans un trou, au milieu des pierres, il tremblait d’effroi. L’Araignée, attendrie par ce petit oiseau apeuré, tissa un solide rideau de soie. Ainsi caché du regard de l’affreux corbeau, le petit oiseau fut sauvé par celle qu’il aurait pu dévorer ! Car les oiseaux mangent les araignées ! Mais c’est comme cela, qu’une araignée qui portait un collier devint l’amie d’un petit oiseau pourchassé par un corbeau. C’était à elle, qu’il allait offrir son premier cadeau !

*****

Il faisait nuit. L’Araignée qui portait un collier avait allumé une bougie qui éclairait la cheminée. Elle attendait la venue du Père Noël… Très en joie car ce petit oiseau avait illuminé son hiver depuis qu’elle savait qu’elle allait peut- être être visitée… Fatiguée, elle commençait à bailler… lorsqu’elle entendit un bruit qui venait de la cheminée. C’était comme si un oiseau était tombé dans le conduit. Un battement d’ailes affolé pour celui qui était coincé ! Dans un nuage de fumée, apparut le Petit Oiseau qui portait un bonnet. Il ressemblait à un destrier qui était affublé d’une nacelle. Une nacelle faite d’une noix pour transporter un hôte de choix ! L’Araignée qui portait un collier reconnut celui qu’elle avait sauvé ! Il ne l’avait pas oublié, et aujourd’hui revenait la visiter ! Le Petit Oiseau invita son amie à embarquer sur son dos. Il s’était souvenu du vœu qu’elle avait formulé, celui de pouvoir un jour voler ! Dans un froissement d’ailes, ils s’envolèrent dans la nuit étoilée. Heureux, le Petit Oiseau venait d’offrir son premier cadeau…et au fond de lui, c’était tout chaud, il ressentait quelque chose de nouveau. ******* Au même moment, dans une grange, apparut dans la cheminée celui que les enfants attendaient, et que bientôt peut- être vous verrez !


Sophie Maumet - Mai 2020

41 vues0 commentaire