top of page

Le culte du maïs

Le culte du Maïs


Je reviens vingt ans en arrière avant que Oussama Ben Laden prennent deux tours d'avance sur le monde occidental. L'année ultra solitaire de ma seconde au point d'inquiéter mes parents fut abondante notamment par une œuvre particulière de Stephen King : Les enfants du Maïs. Le maitre de Bangor a classé l'adaptation sur la liste des dix pires films de l'histoire du cinéma.

La franchise s'est néanmmoins fendue de onze films !

Difficile de faire plus dans le nanar mais la thématique m'a fasciné. Un psychiatre pourrait trouver intéressant le meurtre symbolique des parents. La phrase reste ancrée. Tels des épouvantails ils vivent dissimuler dans les champs de maïs. Ils ont massacré

leurs familles et la ville fantôme leur appartient.


1964 est le début de l'engagement américain au Vietnam par conséquent le sang versé et les

sacrifices dans les plantations sont l'allégorie de celui des GI dans les rizières. Jusqu'à la fin du film comme de la nouvelle...nous sommes incertains si c'est une entité réelle ou un délire collectif. Je laisse les laïcards et autre athées y voir un parallèle avec la religion ou le délire mystique en général. Ce qui m'avait marqué à quinze ans et est d'autant plus intéressant maintenant que je suis diplomé en histoire des religions et pour l'avoir enseigné est la synthèse entre un culte païen de la fertilité et le fondamentalisme du Premier Testament. Cela s'explique historiquement par l'histoireaméricaine. Ce fut la problématique de ma dissertation en histoire en 2007 :

« Europe d'outre mer ou outre mer d'Europe ? »


Ainsi que la conclusion de mon exposé fait en binôme à Science Po Aix dans le cours de

Géopolitique et Conflits Religieux :

« Rome est passée de la République à l'Empire. Les Etats-Unis ont fait l'inverse. Il serait agréable de voir Cornwallis avec le visage de Hector et un Georges Washington paré de l'apparence de Achille. »


Les premiers arrivants anglo saxons étaient des puritains fuyant les persécutions de l'église

anglicane. Or dans ce nouveau monde une interpénétration eu lieu entre eux et les natifs vénérant les esprits sauvages de la nature. Très peu savent que beaucoup adoptèrent le mode de vie et la tradition native. Lors de l'indépendance des États-Unis, certains puristes voulaient désangliciser la nouvelle nation et adopter l'hébreux. Au plus ils s'éloignaient de l'Atlantique et du Premier Continent au plus ils s'identifièrent aux hébreux conquérant la terre de Canaan commandés par Joshua sous l'égide de celui qui est appelé Yhwh Sabbeot, le Dieu des Armées. Cela en prenant encompte l'anglo-israélisme. Une doctrine qui rentrerait dans le domaine des Fous Littéraires si elle n'était pas malsaine de par son antisémitisme sous jacent quand les juifs actuels pour ces crétins ne sont pas des démons. Pour certains les anglo saxons seraient les véritables israélites contre les juifs associés aux Cananéens. Il ne faut pas oublier non plus la localisation de l'intrigue dans le Nebraska situé dans la Bible Belt, la ceinture de la Bible de part l'implantation au début des années1920 des fondamentalistes protestants.


Le Soiscoilean (jeu de mots de mon cru entre soiscealach, prédicateur de l'Evangile et Coilean, le renard ou le jeune chien voir le Trickster en personne.) s'appelle Richard Deigan. Il change son nom en Amos. Ce fut le nom de mon poisson rouge à cette époque. Il s'agit de l'un des douze prophètes mineurs du Premier Testament. Amos qui à l'envers donne Soma, le corps en grec et la boisson des dieux dans l'Inde Védique. C'est également le Pericaryon, la part constitutive d'un neurone. Son nom est Deigan. Dei, pas besoin d'être un latiniste distingué pour y voir le mot Dieu. Gan, il s'agit du mot hébreux qui désigne un jardin fermé mais surtout le Gan Eden d'où furent chassés les premiers humains. Le nom de Deigan d'origine irlandaise vient du comté de Clare. Deeghan, Dughan ou Dugain. Dee Ghan, le chène blanc. Le nom est originaire de Cork, Tiperarry et Waterford jadis connu sous le nom de Roche. Dugan vient aussi de Ballydugan prés de Loughrea dans le Connacht, région la plus à l'ouest de l'Irlande. Ballydugan est cependant du coté de Armagh. Gan en irlandais

peut aussi désigner le suffixe privatif ; Sans Dieu, Sans Chêne. Ghan comme nom sert également à désigner le faucon, mon vieux copain Horus. Dia duit en gaélique « bonjour » littéralement « Que Dieu soit avec toi. » Dia, Day, God.


Toujours dans la nouvelle, l'un des Seise (mot en gaélique moderne pour compagnon) de Amos se nomme Isaac Renfrew. Renfrew est une ville d'Ecosse. Isaac est le second fils de Abraham dont la naissance découle de l'alliance avec l'Eternel marquée par la circoncision. Isaac est l'ancêtre des hébreux dans la généalogie biblique comme son demi frère Ismael est l'ancêtre des arabes.

L'obéissance de Abraham fut la ligature de Isaac sur le mont Moryah. Prêt à offrir son fils bien aimé en holocauste l'ange arrêta le geste sacrificiel. On remarquera l'inversion subtile. Ce sont les enfants qui sacrifient leurs parents.


« Quelque chose s'était passé en 1964. Quelque chose qui était lié à la religion, aux enfants et au maïs. Peut être que le maïs crevait parce qu'i