Faire pousser son avocatier en 3 étapes facile !

Faire pousser son avocatier à partir d’un noyau d’avocat, c’est très facile et plutôt amusant ! En effet, l’avocat est un fruit très facile à faire germer, il vous suffit juste de vous régaler en mangeant un avocat, puis conserver son noyau. Il y a deux méthodes de germination : dans de l’eau, ou directement dans du terreau.

Pour ma part, j’ai choisi la germination dans de l’eau, afin de voir se développer les racines de l’avocatier à travers le vase ! C’est vraiment beau à voir !


Quelques mots sur l’avocatier pour commencer


De son vrai nom Persea americana, l’avocatier est un arbre fruitier originaire du Mexique et d’Amérique Centrale. C’est un grand arbre pouvant pouvant atteindre 15 à 20 mètres de haut et vivre 70 ans. Dans les bonnes conditions, il donne des fruits à partir de 4 à 6 ans

Les branches de l’avocatier ne sont jamais nues : en effet, les feuilles morts ne tombent que lorsqu’en apparaissent de nouvelles. Le feuillage de l’avocatier est donc persistant et en fait une superbe décoration.

De par ses origines tropicales, l’avocatier se développe dans un climat doux, et la plupart des variétés ne supportent pas le gel. Exception faite de l’avocat Hass qui peut supporter des températures allant jusqu’à -10°C. C’est pourquoi en France, on cultivera en pot, généralement en intérieur, tout du moins pendant l’hiver. Lorsque les beaux jours arrivent, on peut placer son avocatier dehors, sur un balcon ou dans un jardin.

Si vous habitez dans le Sud de la France, où les températures sont relativement douces toute l’année, vous pourrez oser de planter votre avocatier en terre, mais il faudra faire attention à bien le pailler l’hiver pour qu’il résiste au froid. Dans ce cas, privilégier une variété d’avocatier robuste !




Faire pousser son avocatier en 4 étapes


Lorsque vous mangez un avocat et que vous voulez récupérer son noyau, faites attention de ne pas l’abîmer lorsque vous découper l’avocat en deux, et que vous prélever la chair. Idéalement, prenez des avocats bio.

Ensuite, quelques étapes simples suffiront à préparer le noyau, en vue de le faire germer :

  1. Récupérez le noyau d’avocat sans l’abimer, idéalement avec une cuillère

  2. Nettoyez le noyau à l’eau tiède

  3. Faites sécher le noyau plusieurs heures.

Un conseil, mettez plusieurs noyaux à faire germer, pour en avoir fait expérience, tous les noyaux ne germent pas, et ce pour différentes raisons.

Etape 2: Faites germer l’avocat


  • Plantez 3 cure-dents autour du noyau au niveau du tiers supérieur de sa hauteur.

  • Posez le noyau sur un verre

  • Maintenez la partie pointue du noyau vers le haut et la partie basse du noyau vers le bas, puis remplissez d’eau jusqu’à ce que la partie basse soit immergée dans l’eau

  • Changez l’eau régulièrement afin de la maintenir propre

  • Placez le verre avec le noyau près d’une fenêtre pour que l’avocat reçoive assez de lumière

Soyez patient, il faut généralement attendre plusieurs semaines pour que le noyau d’avocat germe ! Et, comme mentionné lus haut, multipliez vos chances en faisant germer plusieurs noyaux d’avocat.

Etape 3 :  plantez l’avocatier lorsque les racines se sont formées


Lorsque vous vous voyez apparaitre 5 cm de racines, vous pouvez replanter l’avocatier. Plantez le noyau à moitié dans la terre. La terre doit rester bien humide au début.

Lors de mon premier essai, je voulais le maintenir dans l’eau et non le replanter en terre, je l’ai donc laissé pousser assez longtemps, jusqu’à avoir de grandes racines et une tige avec plusieurs feuilles ! Mais l’avocatier a manqué de nutriments à un certain moment, j’ai donc choisi de le mettre en terre. De plus la tige était relativement mince et frêle.

Pour le deuxième essai, j’ai replanté l’avocat lorsque j’ai eu une racine de cm, et aucune tige. Nous verrons bien le résultat !

Il convient de pincer la plantule au-dessus de la première paire de feuilles, dès que celles-ci sont suffisamment développées. Sinon, votre avocatier risque fort pousser tout en hauteur, sans se ramifier, avec uniquement quelques feuilles au sommet d’une tige plutôt frêle (ce que je n’ai pas fait pour mon premier noyau).

Entretenez votre avocatier 


La terre doit rester humide dans les débuts, que vous plantiez le noyau directement dans le terreau, ou que vous ayez fait pousser les racines dans de l’eau. Toutefois ne l’arrosez pas trop, pour ne pas que la croissance de l’avocatier soit trop rapide.

Afin qu’il se sente comme chez lui, dans son environnement tropical, il faut le maintenir en intérieur l’hiver, afin qu’il bénéficie des températures douces de votre maison et qu’il pousse convenablement.  Placez toujours votre avocatier près d’une fenêtre afin qu’il puisse recevoir une belle lumière et profiter des rayons du soleil.

Lorsque la fin du printemps arrive et qu’il commence à faire bon dehors, vers fin mai, vous pourrez le placer sur votre balcon, terrasse, ou dans votre jardin. Ca lui fera le plus grand bien ! Maintenez la terre légèrement humide jusqu’à la fin de l’été. Dehors, attention toutefois à une exposition trop forte au soleil, ou gare aux feuilles qui brunissent !

A l’automne, rentrez votre avocatier en intérieur, idéalement une véranda pas trop chauffée et bien lumineuse. Diminuez peu à peu les arrosages, il faut que la terre soit bien sèche entre deux apports d’eau. Ses besoins en eau durant l’hiver sont en effet plus faibles. Par contre, brumisez son feuillage régulièrement, n’oublions pas, il est originaire d’un climat tropical !

Et voila faire pousser son avocatier reste vraiment facile à réaliser. Vous aurez un bel arbre décoratif chez vous qui fera toujours son effet !


Emilie Burgat, www.dansmajungle.com, Mai 2020

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout