Episode 6

Ambiance Celtique En Bretagne, les pompes funèbres Rouxel avaient pris en charge feu le conducteur qui avait été agressé par l’accidenté. Des témoins avaient relaté à la police nationale venue enquêter sur place qu’après avoir pris sa revanche, l’homme - qui avaient des yeux blancs comme neige – s'était redressé de manière assez caricaturale avant de se mettre à détaler sur la route en poussant des râles dans la direction des passants, les bras tendus comme s’il cherchait de l’aide, les jambes raides comme des piquets. La description pouvait paraître assez burlesque de prime abord pour les fonctionnaires, mais tous les témoins s’accordaient sur ces points. Tout le monde s’était cependant enfui lorsqu’il avait agrippé et mordu un quarantenaire qui courait à sa rencontre pour lui porter secours. La victime avait été transportée à l’hôpital. Le croque-mort préparait le corps, dont la gorge avait sauvagement été arrachée, ce qui n’était pas pour lui faciliter son travail. Il devrait raconter ce drôle de fait divers à sa fille Angélique. Elle qui était auteure, qui sait si cela ne l’inspirerait pas pour un de ces prochains bouquins ? Tandis qu’il faisait une pause, le temps d’avaler quelques gorgées d’un café brûlant qu’il s’était préparé dans la salle de pause, il sursauta quand il entendit un souffle dans son dos. Pas un gaz, comme laissent forcément échapper les morts une fois leur sphincter totalement relâché. Non. Un souffle.

Il pivota sur lui-même et crut que son cœur le lâchait quand il vit que le type s’était redressé sur la table.

Redressé putain.

Cramponné à sa tasse qui lui ébouillantait la main – il ne le sentait même pas à cet instant - paralysé de peur et d’ahurissement, il ne put esquisser aucun geste, obnubilé par l’homme qui tournait lentement la tête vers lui. Son regard vide était voilé, ses yeux crayeux ne semblant rien voir. Il laissa échapper une sorte de gémissement aigu qui résonna dans la pièce aseptisée. Son cœur prêt à exploser, le croque-mort lâcha son mug qui éclata sur le sol dans un grand bruit, aspergeant tout le mobilier ainsi que ses jambes du breuvage noir et brûlant.

Comme électrisé par ce fracas soudain, le ressuscité fusa en direction de l’homme en blouse, grognant tandis qu’il dévoilait ses dents avides de chair fraîche.


Capucine Abadie, Editions Satinvaë, Septembre 2022

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout